Emmanuel Macron à Bouaké, Nathalie Yamb compte "pimenter, poivrer et vinaigrer" le séjour du président Français

Emmanuel Macron à Bouaké, Nathalie Yamb compte “pimenter, poivrer et vinaigrer” le séjour du président Français

Pour sa visite en Côte d’Ivoire, Emmanuel Macron prévoit de se rendre à Bouaké, la deuxième ville ivoirienne. Très critique contre la Françafrique, Nathalie Yamb n’entend pas rester en marge de cette étape.

Nathalie Yamb: « On sera tous à Bouaké »

Emmanuel Macron est annoncé pour une visite de travail en Côte d’Ivoire, du 9 au 11 décembre prochain. Sur son agenda, le président français prévoit de faire un tour à Bouaké pour la pose de la première pierre du marché de gros de la capitale du Gbêkê, selon la version officielle. Quoique… Cette arrivée du locataire de l’Elysée dans l’ancien fief de la rébellion des Forces nouvelles n’est pas du goût de tous les Ivoiriens.

Nathalie Yamb, Conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly, candidat déclaré de Liberté et démocratie pour la République (Lider, opposition) à la présidentielle de 2020, est montée au créneau pour dénoncer ce deux poids deux mesures des autorités ivoiriennes. « Quel esclave il faut être, pour mettre le véto quand c’est Mamadou Koulibaly qui veut parler aux étudiants à l’université de Bouaké, mais dérouler le tapis rouge quand c’est Emmanuel Macron qui veut le faire! », s’est-elle indignée sur son compte Twitter, avant de prévenir : « On sera tous à Bouaké le 11 décembre, et on va bien causer, ou bien ? »

Lors du Forum Russie-Afrique tenu à Sotchi les 23 et 24 octobre, Nathalie Yamb avait crevé les écrans par un discours anti-françafricain qui continue de faire grand bruit. « Après l’esclavage, la colonisation, la pseudo indépendance, on ne nous a reconnu que le droit d’être libre, mais seulement, au sein de l’enclos français. L’Afrique francophone est encore aujourd’hui en octobre 2019, sous le contrôle de la France. La France considère toujours le continent comme sa propriété », avait-elle dénoncé. Cette sortie lui a valu son « bannissement »
sur Facebook et sur Wikipédia.

(Visited 45 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *