Trump

Lors d’un meeting hier à Milwaukee, Donald Trump est revenu sur l’attaque qui a causé la mort du général Qassem Soleimani.

«Il y a de nombreuses personnes qui n’ont plus de jambes ni même de bras en ce moment et c’est à cause de ce fils de pute», a déclaré tout de go le président américain.

Un discours virulent pour une levée de rideau de la campagne présidentielle américaine qui prendra fin le 3 novembre 2020. Une façon bien à lui de lancer cette campagne.

Les législateurs démocrates ont réprimandé le président dans les jours qui ont suivi la mort de Soleimani au début du mois, affirmant qu’il ne les avait pas informés de l’attaque et insisté sur le fait qu’il n’y avait pas de renseignements suffisants pour montrer que Soleimani prévoyait une attaque “ imminente ” contre les Américains.

«Ils disent:« L’attaque était-elle imminente? C’était imminent? Le fait qu’il ait tué des centaines de milliers de personnes et des milliers d’Américains, et horriblement tué et blessé des milliers et des milliers de personnes, cela n’a pas d’importance ”, a déclaré Trump lors de son deuxième rassemblement en 2020.

«L’attaque était-elle imminente? Je pense qu’ils vont commencer une nouvelle enquête: «L’attaque contre cette horreur était-elle?» – et, soit dit en passant, il était dans un pays où il n’était pas autorisé à entrer. Nous ne le mentionnons pas, “ Trump continua à justifier pourquoi il avait retiré Soleimani.

(Visited 2 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *